Témoignage : la journée d’une animatrice en EHPAD

Photo de l'article : Coin pour la pause café des résidents
Pause café et lecture pour les résidents.

Le réveil de l'EHPAD

Un nouveau jour se lève au-dessus de la forêt de pins. Un jeune rayon flirte avec les rideaux qui tentent de se dérober, poussés par quelques brises légères.

Le ballet des soignants joue depuis peu, au rythme des battements de portes, qui résonnent comme les battements de leur grand cœur.

L’EHPAD se réveille. Les bonnes odeurs de café, de pain chaud et de confiture attirent toute cette vie vers le restaurant, où l’on se retrouve, où l’on se salue, où l’on invente une nouvelle vie. Certains ne peuvent pas se déplacer. Alors c’est le petit-déjeuner qui vient jusqu’à eux, porteur d’une présence bienveillante.

C’est ensuite que tout s’accélère. La vie est là, débordante, joyeuse, parfois un peu mélancolique. La direction, la psychologue, la secrétaire, l’agent technique, l’animatrice, se joignent à la ronde déjà bien entamée par les aides soignant(e)s, les agents sociaux et les infirmières.

Tout un monde qui tourne dans le même sens, un microcosme à l’image de l’humain.

« Mon travail d'animatrice commence dès que je sors de ma voiture »

Mon travail d’animatrice commence dès que je sors de ma voiture. J’y dépose mes tracas, mes soucis personnels et mon quotidien pour ne garder que le meilleur, le positif. Et c’est avec ce bagage de bonne humeur que j’entre dans ce joli monde auquel j’appartiens. Là, un comité d’accueil attend déjà, impatient de voir ce que la journée lui réserve. La musique commence au son du premier « bonjour ». Et je me sens bien.

Nous nous retrouvons entre amis pour célébrer cette nouvelle journée dans le Salon d’Animation, petit espace chaleureux, baigné de lumière, encombré de trésors en tout genre. Encore un petit café, quelques gourmandises qui nous rappellent que ce n’est certainement pas un péché ! La musique va bon train maintenant et nous valsons avec les mots.

Photo de l'article : Salon d'animation
Quelques coins du Salon d'Animation où se réunissent les résidents avec les animateurs.

Offrir la paix dans la tête et l'amitié dans le cœur

« Roule méninge », chorale, décoration du jardin, atelier bien-être, bibliothèque itinérante, rédaction des Blagasses du 3e âge (le journal de l’EHPAD), les activités s’enchaînent au fil de la semaine. Une amie, ou une vieille connaissance, vient à nous aidée par un grand cœur, en s’écriant : « Je cherchais la paix et l’amitié alors j’ai demandé à venir auprès de vous tous. » Car oui, en animation c’est bien ce que nous offrons : la paix dans la tête et l’amitié dans le cœur.

Mais pas seulement…

Être animateur en EHPAD c’est aussi être un pont reliant ce microcosme au macrocosme de l’extérieur, un lien avec les familles, les amis, un représentant auprès de ceux qui n’osent pas apporter de la fraîcheur, une plume qui caresse les rancunes et les aigreurs de ceux qui imaginent le pire mais qui ne savent pas le meilleur.

Certains jours renvoient une ambiance particulière, une joie impatiente qui nous réconcilie avec l’enfant qui sommeille en nous. Oui, bien sûr que c’est vrai ! Il y a bien un événement aujourd’hui ! Des chanteurs, des musiciens, des conteurs, des acrobates, le coach sportif… Tant de mouvements, tant de rires, de catharsis et la vie, toujours la vie !

Et des lettres...

Et un jour, sans crier gare, des lettres. Tombées du ciel ? Envoyées dans une bouteille jetée à la mer ? De parfaits inconnus, de tout âge, de tout horizon, qui s’intéressent à leurs aînés. Qui s’inquiètent, qui veulent partager, aimer ensemble et crier, dans un même élan, le même chant : l’Amour ! Portées par un incroyable projet de notre jeunesse, des lettres pour redonner le sourire. Quelle expérience enrichissante ! Qu’il est bon de se laisser bercer par des mots doucement murmurés, des litanies rassurantes et peut-être le début d’une belle amitié !

La journée se termine déjà. Après avoir partagé nos richesses, nos savoirs, nos envies, nos larmes, nos regrets et nos espoirs, voilà le soir, porteur d’une promesse qui résonne comme une ritournelle : et demain tout recommencera. Confinement ou pas, demain tout recommencera.

Ariane Costa
Animatrice en EHPAD

Laisser un commentaire